Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

FERS à Paris 17 (75)

 

Autres petits patrimoines dans le département 75
(Paris)

A Paris 01, Fresque musicale


A Paris 06, « Le beau, le vrai, l’utile».


A Paris 06, Ancien hôtel de Choiseul-Praslin


A Paris 06, Quand le P devient B


A Paris 06, Le passage Dauphine


A Paris 17, Paroisse Notre Dame de la compassion


A Paris 14, Immeuble 1 rue Boulard


A Paris 13, Le Jardin de la Mémoire


A Paris 17, Le jardin de Perlimpinpin


A Paris 01, L'hôtel de La Porte


A Paris 01, L'église Notre Dame de l'Assomption


A Paris 02, Immeuble du 118 rue Réaumur


A Paris 10, Établissements Gaston Verdier


A Paris 17, Ancienne usine électrique


A Paris 01, Triptyque de Saint-Germain l'Auxerrois.


A Paris 17, Église Saint-Ferdinand-des-Ternes


A Paris 08, Maison Ferry


A Paris 12, Corps blancs à l’hôpital


A Paris 04, Au petit Versailles du Marais


A Paris 07, Immeuble 5 avenue Sully-Prudhomme


A Paris 16, L'immeuble du 30, rue Galilée


A Paris 04, Société des Cendres


A Paris 07, Cité Martignac


A Paris 18, La Montmartroise.


A Paris 18, Rondo veneziano à Montmartre.


A Paris 18, Les Dieux marins sur la Butte.


A Paris 04, "Coup de tête"


A Paris 18, Saint Jean des briques ( intérieur).


A Paris 09, La Quatrième Pomme


A Paris 18, Deux frères lorrains, artistes.


A Paris 18, Jabel le berger.


A Paris 02, Etroite, mais jolie.


A Paris 18, Peintre, puis acteur.


A Paris 01, Les confidents


A Paris 16, Immeuble daté de 1900


A Paris 18, Petrouchka.


A Paris 10, Immeuble néo-renaissance.


A Paris 17, Hôtel Ponsin 42 rue Fortuny


A Paris 18, Bluebell girl.


A Paris 02, Paris Soir


A Paris 09, "Métal gothique".


A Paris 19, L’Église Notre Dame de Fatima Marie Médiatrice


A Paris 06, Hôtel de la Monnaie.


A Paris 14, Ateliers d'artiste rue Gauguet


A Paris 16, Immeuble art déco


A Paris 09, L'hôtel de Bernis


A Paris 10, Fontaine du jardin Villemin


A Paris 17, Immeuble ateliers 10 rue Saint Senoch


A Paris 01, H�tel Portalis


A Paris 09, Ateliers d’artistes du 9 Boulevard de Clichy


A Paris 10, Stèle du jardin Villemin


A Paris 09, L’avenue Frochot, une voie privée


A Paris 13, Madre Secular d’Inti Castro


A Paris 20, Les 140 ans de la commune.


A Paris 13, La danseuse de Faile 110 rue Jeanne d’arc


A Paris 15, FACADE DU LYCEE FRESNEL


A Paris 17, Un bel exemple de style troubadour



Département : Paris
Arrondissement : Paris 17eme
Canton : Paris-17e-canton
GPS : 48.8828 N / 2.3105 E
Rubrique : Commémoratif - Autre
Code postal : 75017
Date de dépôt : 31/08/2009



Thomas-Alexandre Davy de La Pailleterie, né esclave à Jérémie (anciennement Saint-Domingue devenue Haïti) le 25 mars 1762 d’une femme esclave d’origine Africaine et d’un colon, racheté par son père il s’installera en métropole.
Il sera commandant des armées ; Pyrénées, Alpes, de l’Ouest et des Côtes de Bretagne, il servira même Bonaparte en Egypte et en Italie.
Grâce à son dévouement, sa bravoure et son humanité, il deviendra en 1793 le premier général d’armée Afro Antillais.
Il démissionnera pour épargner les Vendéens et sa conscience, cela lui vaudra le surnom de Monsieur de l’Humanité, il sera capturé et détenu des années avant de revenir en France en 1802 au moment du rétablissement de l’esclavage, malgré tous ces actes de bravoures il ne recevra jamais les honneurs qui lui sont dus. Il mourra libre le 26 février 1806 à Villers-Cotterêts, cet homme est le père l’écrivain Alexandre Dumas et le grand-père de l’écrivain Alexandre Dumas fils, Thomas Alexandre Dumas.
La ville de Paris lança une commande publique suite à la demande du président de l’association des Amis du général Dumas et écrivain Claude Ribbe, parmi 5 projets celui du sculpteur Driss Sans-Arcidet alias Musée Khômbol sera retenu, l’artiste s’inspirera de la vie d’Alexandre Dumas pour réaliser avec l’aide de Dominique Tillard cette œuvre, haute de 5 mètres et pesant 5 tonnes, qui représente les chaines brisées de l’esclavage.
Cette sculpture se trouvant place du général Catroux a été inaugurée le 4 avril 2009, sous le haut patronage de l’UNESCO.
Venu à Paris pour le 60ème anniversaire de L’OTAN, Barack Obama a été symboliquement invité à cette inauguration.

Numro du petit patrimoine : 75117_8












Les tags ont été nettoyés







Une sculpture maintenant ornée de tags






















 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Paris 17eme
A Paris 17, Alexandre Dumas père
A Paris 17, Céramique
A Paris 17, Buste de Tristan Bernard
A Paris 17, Immeuble Dorel
A Paris 17, Ancienne usine électrique
A Paris 17, Hôtel particulier du 68, rue Ampère
A Paris 17, La Tour d'exercice
A Paris 17, Immeuble art-nouveau du 132, rue de Courcelles
A Paris 17, Statue Monumentale Léon Serpollet
A Paris 17, Immeuble rue Boulay
A Paris 17, Église Saint-Ferdinand-des-Ternes
A Paris 17, Les fontaines "Wallace"
A Paris 17, Immeuble art-nouveau 85 rue de Courcelles
A Paris 17, Lycée professionnel Mariano Fortuny
A Paris 17, Paroisse Notre Dame de la compassion
A Paris 17, Hôtel Ponsin 42 rue Fortuny
A Paris 17, L’église Sainte Odile
A Paris 17, Immeuble art-nouveau 29, boulevard de Courcelles
A Paris 17, Un bel exemple de style troubadour
A Paris 17, Le jardin de Perlimpinpin
A Paris 17, Immeuble ateliers 10 rue Saint Senoch