Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

A la mémoire de Berty Albrecht à Paris 12 (75)

 

Autres petits patrimoines dans le département 75
(Paris)

A Paris 06, La maison à oriel de la rue Madame


A Paris 10, La fontaine du square Alban Satrane


A Paris 06, Le passage Dauphine


A Paris 06, la libertine et la studieuse


A Paris 06, Sur le grand chemin herbu


A Paris 06, « Le beau, le vrai, l’utile».


A Paris 06, Ancien hôtel de Choiseul-Praslin


A Paris 06, Quand le P devient B


A Paris 06, Les escaliers de la rue Rollin.


A Paris 06, « Poème Hôtel »


A Paris 01, L'EGLISE SAINT-ROCH - LA CHAPELLE DES FONDS BAPTISMAUX


A Paris 01, Reines et saints


A Paris 16, L'immeuble du 30, rue Galilée


A Paris 07, Cité Martignac


A Paris 18, La Montmartroise.


A Paris 18, Rondo veneziano à Montmartre.


A Paris 18, Les Dieux marins sur la Butte.


A Paris 18, Saint Jean des briques ( intérieur).


A Paris 18, Deux frères lorrains, artistes.


A Paris 18, Jabel le berger.


A Paris 18, Peintre, puis acteur.


A Paris 18, Petrouchka.


A Paris 18, Bluebell girl.


A Paris 06, Hôtel de la Monnaie.


A Paris 18, La Villa des Platanes


A Paris 18, Atelier du Bec


A Paris 18, Tombeau d'inspiration égyptienne.


A Paris 10, Établissements Gaston Verdier


A Paris 18, Grâce aux ossements royaux.


A Paris 09, Etranges animaux de trait !


A Paris 18, Juliette de Montmartre ?


A Paris 10, Eglise Saint Vincent de Paul.


A Paris 10, Eglise St Vincent de Paul : intérieur.


A Paris 10, Ours ailé.


A Paris 10, Maison fond.


A Paris 10, Façade de la Gare Paris-Nord.


A Paris 02, Etroite, mais jolie.


A Paris 01, Les confidents


A Paris 16, Immeuble daté de 1900


A Paris 10, Immeuble néo-renaissance.


A Paris 17, Hôtel Ponsin 42 rue Fortuny


A Paris 02, Paris Soir


A Paris 09, "Métal gothique".


A Paris 14, Ateliers d'artiste rue Gauguet


A Paris 16, Immeuble art déco


A Paris 09, L'hôtel de Bernis


A Paris 17, Immeuble ateliers 10 rue Saint Senoch


A Paris 09, Ateliers d’artistes du 9 Boulevard de Clichy


A Paris 09, L’avenue Frochot, une voie privée


A Paris 16, Ateliers d’artistes au 7 rue Beethoven


A Paris 09, Maison - atelier d’Albert Maignan


A Paris 06, Hôtel particulier de William Bouguereau


A Paris 14, La villa Seurat


A Paris 14, Logements et ateliers au 7 rue Lebouis


A Paris 16, Immeuble du 43, rue Émile-Ménier


A Paris 06, Immeuble du 22 rue Monsieur le Prince


A Paris 01, Triptyque de Saint-Germain l'Auxerrois.


A Paris 13, Les Gouzous


A Paris 13, le Bambin


A Paris 13, Poupée rouge


A Paris 13, Bateau échoué


A Paris 17, Hôtel particulier du 68, rue Ampère


A Paris 07, Cathédrale de la Sainte-Trinité


A Paris 13, Madre Secular d’Inti Castro


A Paris 13, La danseuse de Faile 110 rue Jeanne d’arc


A Paris 03, ancienne boutique



Département : Paris
Arrondissement : Paris 12eme
Canton : Paris-12e-canton
GPS : 48.8402 N / 2.3796 E
Rubrique : Commémoratif - Autre
Code postal : 75012
Date de dépôt : 11/12/2006



Place du bataillon du Pacifique, entre le POB et le ministère des Finances, se trouve un monument qui avait sa place dans la série d'énigme dédiée aux Grandes femmes de la patrie par Alaingégé. Le manque d'information disponible à ce jour sur le Net au sujet de ce monument me fait préférer vous faire connaître cette femme de cette façon.
"Berty Albrecht est une résistante française, née Berty Wild à Marseille le 15 février 1893 et décédée en 1943 à Fresnes. Née dans une famille protestante et bourgeoise de Marseille, elle épouse le banquier néerlandais Frédéric Albrecht en 1918. Ils auront deux enfants, Frédéric et Mireille. Séparée de son époux, elle s'installe à Paris et se lie avec Victor Basch, professeur à la Sorbonne et président de la Ligue des Droits de l'Homme. Elle crée alors une revue féministe, Le problème sexuel, dans laquelle elle milite pour la liberté de contraception et d'avortement. Lucide sur la réalité du nazisme et hostile aux accords de Munich, elle fonde un centre d'accueil pour les réfugiés allemands. Elle y rencontre le capitaine Henri Frenay, et participera à toutes les initiatives de Résistance de celui-ci malgré leurs différents politiques: Albrecht est proche des communistes tandis que Frenay, bien qu'ennemi viscéral des nazis et des collaborateurs, entretient des doutes sur le maréchal Pétain qu'il pense préparer la Libération en secret, et soutient la politique vichyste de Révolution nationale. Ensemble, ils réaliseront successivement trois journaux: Bulletins d'informations et de propagande, Les petites ailes, puis Vérités, avant de devenir des dirigeants du réseau Combat.
Arrêtée puis relachée ou évadée à plusieurs reprises, elle se donne la mort dans la prison de Fresnes, et est inhumée dans la crypte du mont Valérien. Berty Albrecht est une des six femmes nommées à l'Ordre des Compagnons de la Libération." Source : Wikipédia

Dans le VIIIe arrondissement de Paris, une avenue porte le nom de Bertie Albrecht. C'est un fait rare : une rue, mieux une avenue, porte un nom de femme, et qui plus est, d'une protestante.
C'est donc une "grande femme" qu'on a voulu honorer ainsi.

Dominique Missika, rédactrice de la revue Histoire, lui a consacré une biographie et l'a décrit "marseillaise et cosmopolite, bourgeoise et révolutionnaire, soumise et libérée, épouse et maitresse ...". "Unique et contradictoire".

Sa fille pourtant l'admire toujours, lui a consacré 2 ouvrages, a fait apposer une plaque sur sa maison de la Rue de l'Université et c'est elle qui a permis la présence de cet hommage près du POB.
A noter que c'est effectivement François Mitterrand qui a inauguré ce monument, avant tout parce qu'il la connaissait de longue date : en 1943 elle s'était cachée chez les parents de la future Danielle Mitterrand.

Le monument est banal, pas la femme qu'il honore !

Ce monument, sculpté en 1984 par Michèle Forgeois, a été inauguré en 1988 par François Mitterrand.
Michèle Forgeois, artiste décédée en 2000, a réalisé de nombreuses œuvres monumentales, notamment pour la Banque de France à Marne la Vallée et pour les archives départementales de Périgueux.

Numro du petit patrimoine : 75112_5












manque de respect…


































 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Paris 12eme
A Paris 12, Le Zouave de Nogent
A Paris 12, L'obélisque du reboisement
A Paris 12, Enfants du Monde 3/4
A Paris 12, Persée et Andromède
A Paris 12, Immeuble, 199 rue de Charenton
A Paris 12, Laverdure
A Paris 12, Corps blancs à l’hôpital
A Paris 12, Zennnnnnn
A Paris 12, La grande fresque de la gare de Lyon
A Paris 12, Enfants du Monde 4/4
A Paris 12, Les bas-reliefs du Palais de la Porte Dorée
A Paris 12, Palais de la porte dorée : Salon du maréchal Lyautey
A Paris 12, La maison du lac
A Paris 12, Plénitude
A Paris 12, A quelle heure est le train?
A Paris 12, Enfants du Monde 1/4
A Paris 12, Sculptures des années 30 au jardin de Reuilly
A Paris 12, La rue Crémieux
A Paris 12, Palais de la porte dorée : Salon de Paul Reynaud
A Paris 12, Triomphe de la République, place de la Nation - 2ème série
A Paris 12, La cour Saint Emilion
A Paris 12, Entre légende et matières
A Paris 12, Enfants du Monde 2/4
A Paris 12, Chapelle de l’Agneau de Dieu
A Paris 12, Le square de la baleine bleue
A Paris 12, Triomphe de la République, place de la Nation - 1ère série
A Paris 12, Les pavillons d'octroi de Bercy