Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

La Maison Centrale à Ensisheim (68)

 

Autres petits patrimoines dans le département 68
(Haut Rhin)

A Ensisheim, L'Auberge de la Couronne


A Ensisheim, La Maison Peschery


A Neuf-Brisach, La porte de Colmar


A Neuf-Brisach, La demi-lune de la Porte de Colmar


A Neuf-Brisach, La statue de Gambrinus et l'ancienne brasserie


A Petit-Landau, Séchoir à tuiles.


A Mulhouse, L'ancien poêle des Tailleurs.


A Colmar, Ancien grenier médiéval.


A Colmar, Maison Sandherr.


A Colmar, Tribunal de Grande Instance.


A Guebwiller, La maison aux serpents


A Guebwiller, Une ancienne boutique


A Guebwiller, La maison du 116 rue de la République


A Bergheim, L'hôtel de Ville


A Sainte-Marie-aux-Mines, La maison Renaissance de 1596



Département : Haut Rhin
Arrondissement : Guebwiller
Canton : Ensisheim
Rubrique : Bâtiment - Autre
Code postal : 68190
Date de dépôt : 31/03/2016



49 Rue de la 1ère Armée Française.
GPS : 47°51'55"N, 7°21'05"E

Un hôpital civil est édifié en 1452. Quand l'hôpital déménage rue de la Bonbonnière, les lieux deviennent en 1551 le premier collège d’Alsace, sous l'impulsion de l’archiduc Maximilien d’Habsbourg, voulant favoriser la Contre-Réforme.
Le curé Jean Rasser transformera le collège en 1570 pour en faire le "premier séminaire d'Alsace", le "séminaire Saint-Erhard".
Mort en 1594, son œuvre sera poursuivie, selon la volonté de la Régence, par les jésuites de Fribourg arrivés ici en 1614. Louis XIV les remplacera en 1659 par les Pères jésuites de la province de Champagne.
Après l'expulsion des jésuites de France en 1763, le couvent deviendra en 1773 un Dépôt de mendicité et de condamnés des tribunaux correctionnels de toute l'Alsace. On y recevait tous les miséreux.
En 1795 il devient un hôpital militaire et en 1811 une Maison Centrale de force et de correction par décret impérial. Il est alors transformé en usine de textiles, où il accueille des détenus condamnés à de longues peines d'emprisonnement.
En 1938, après l'abolition des bagnes coloniaux, les condamnés aux travaux forcés sont envoyés à la prison d'Ensisheim.

Numro du petit patrimoine : 68082_7











 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Ensisheim
A Ensisheim, Fontaine Rodolphe de Habsbourg
A Ensisheim, La chapelle Saint-Erhard, actuel temple protestant
A Ensisheim, L'Auberge de la Couronne
A Ensisheim, L'Hôtel de la Régence
A Ensisheim, Le monument aux morts
A Ensisheim, La Maison Peschery
A Ensisheim, Mais qui est-il ?
A Ensisheim, L'église Saint-Martin
A Ensisheim, Le cheval de trait
A Ensisheim, Les vitraux de l'église Saint-Martin