Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

BANCA : la redoute du LINDUS à Banca (64)

 

Autres petits patrimoines dans le département 64
(Pyrénées-Atlantiques)

A Saint-Jean-Pied-de-Port, La Prison des Evêques


A Hendaye, Le château observatoire Abbadia d’Hendaye


A Anglet, Le moulin à vent d’Anglet ou tour Lannes


A Cambo-les-Bains, Arnaga : la propriété d'Edmond Rostand


A Biarritz, Le phare du cap Saint Martin


A Ciboure, Ciboure ; la Tour de Bordagain


A Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint Jean pied de Port : la Citadelle


A Urrugne, Le château d’Urtubie


A Biarritz, La Villa Françon


A Anglet, La villa Beatrix Enea et son parc


A Bayonne, Bayonne : la maison Dagourette


A Ciboure, Le fort de Socoa


A Bidart, Le moulin de Bassilour


A Espelette, CHATEAU DES BARONS D'EZPELETA


A Bidache, Le château


A Saint-Jean-Pied-de-Port, St Jean pied de port : les remparts.



Département : Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement : Bayonne
Canton : Saint-Étienne-de-Baïgorry
GPS : 43.0296 N / -1.3599 E
Rubrique : Bâtiment - Chateau et fortification
Code postal : 64430
Date de dépôt : 09/01/2012



On ne sait trop dater les premières constructions de redoute dans la montagne basque de Garazi-Baïgorri, fortifications de terres établies là pour assurer des points de défenses. Une bonne partie d’entre elles date des guerres d’invasion de la Navarre par les armées espagnoles d’Isabelle la Catholique.

Sans nul doute, ces diverses constructions, qui se désagrègent avec le temps, ont été reprises à chaque période de tension entre états. Une bonne partie d’entre elles, a été renforcée pendant les guerres révolutionnaires, puis quelques années plus tard pendant les guerres napoléoniennes.

Le redoute du Lindus, dans la montagne de BANCA, et à 1220 m d’altitude, est une des mieux conservées de ces redoutes.

Les guerres révolutionnaires. Ce sont les Français qui ont déclaré la guerre à l’Espagne le 7 mars 1793, mais lorsque les soldats espagnols du général Don Ventura Carro lancent des assauts sur ces positions de défenses en montagnes, les Français se défendront farouchement, et les combats seront rudes.
Après quelques succès initiaux, les Espagnols abandonnent ces positions. Manque d’audace, résistance acharnée des recrues républicaines français et des chasseurs basques (Harispe sera blessé au col voisin d'Ispéguy), et simple volonté de s’assurer le contrôle de la montagne de la part de Don Ventura Carro, on ne sera trop la vraie raison de la stabilisation du front . Déclenchés en septembre 1793, les combats auront duré toute la fin de 1793, s’arrêtant en janvier 1794.

20 ans plus tard, nous sommes en pleine guerre d'Espagne, en pleine campagnes napoléoniennes.
Le 21 juin 1813, l’armée de Napoléon est battue à Victoria, et Napoléon confie au Maréchal Soult le soin de réorganiser son armée et de lancer une contre–offensive.
Un des objectifs de Soult sera de reprendre ces positions occupées par les troupes anglo-espagnoles, et ce sera Reille qui aura la charge de réoccuper la redoute du Lindus. Alors que le contrôle de tous les cols voisins est achevé et toutes les positions prises, Reille, venant d’Arolla, est en retard. Les combats sur la redoute voisine d’Achistoy ont été très durs, et le brouillard tombé l’oblige à s’arrêter.

Ce sera sans combat que le lendemain, la position du Lindus sera prise, les ANGLAIS l’ayant évacué pendant la nuit afin d’éviter un encerclement.
Les troupes de Soult pourront continuer leur avancée, avant d’être définitivement arrêtées sur les hauteurs de SORAUREN, le retour de Wellington dans la direction des troupes anglo-espagnoles et la contre-attaque qui s’en suivra obligeant dès le 29 juillet 1813 les troupes napoléoniennes à se replier.

Cette redoute du Lindus est située sur la borne frontière 153 à 1220 m d’altitude. Sa forme est presque carrée et dégagée de végétation. Les côtés ont une longueur de 24 à 29m, soit environ 650 m2 pour la surface de la plate-forme.
Le parapet domine de 1m la plate-forme, et les fossés, de largeur variant entre 10 et 11m ont sensiblement 3,5 à 4,5 m de profondeur.

La route d’accès venant d’Urepel étant de nos jours goudronnée, et permettant de rejoindre le col du Lindus à 1066 m, la montée à la redoute du Lindus est actuellement très facile.
C’est une petite randonnée à caractère familial sur le thème de l’histoire que je vous invite à faire.

Numro du petit patrimoine : 64092_1













 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Bayonne
A Saint-Jean-Pied-de-Port, St Jean pied de port : église 'Sainte-Marie du Bout du Pont'
A Bidache, Le château
A Saint-Michel, la Tour d'URKULU
A Anglet, La chapelle de paille du monastère Saint Bernard.
A Arbouet-Sussaute, la Borne de PAUSASAC
A Itxassou, Itxassou le Pas de Roland
A Arcangues, ARCANGUES le banc aux danseurs
A Biarritz, Biarritz Fontaine du rond-point Lichtenberger  Les baleinieres
A Ciboure, Le fort de Socoa
A Biarritz, L’iconostase de l’église orthodoxe
A Bidart, Le moulin de Bassilour
A Bayonne, Le vitrail de la Cananéenne de la cathédrale de Bayonne
A Bidart, La chapelle de la Madeleine de Bidart
A Saint-Jean-de-Luz, Le retable de l'église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Luz
A Biarritz, La Dame de la Mer
A Biarritz, Le symbole de la baleine
A Biriatou, L'église Saint-Martin de Biriatou
A Saint-Jean-Pied-de-Port, St Jean pied de port : les remparts.
A Sare, L'aigle sur la Rhune
A Uhart-Mixe, Stèle de Gibraltar
A Anglet, Le cimetière de sable du monastère Saint Bernard
A Saint-Jean-le-Vieux, St Jean Le Vieux le lavoir
A Banca, BANCA les mines
A Bastide-Clairence (La), La Bastide Clairence : arcades et couverts
A Saint-Étienne-de-Baïgorry, le pont "romain" de Saint Etienne de Baïgorry
A Urrugne, Le château d’Urtubie
A Biarritz, L’église orthodoxe
A Biarritz, La Villa Françon
A Ciboure, La vieille fontaine de Ciboure
A Bidart, Le mémorial de la Seconde Guerre mondiale et pour la Paix de Bidart
A Ainhoa, Le Lavoir
A Biarritz, Monument aux morts
A Saint-Pée-sur-Nivelle, Premier symposium de sculpture
A Armendarits, les tanneries Garat et Fils
A Estérençuby, Estérençuby : Harpéa , la grotte
A Anglet, La chapelle Notre Dame du Refuge
A Bayonne, Bayonne : la maison Dagourette
A Bayonne, Bayonne les clés de voûtes armoriés de la cathédrale
A Jaxu, JAXU les vitraux armoriés
A Biarritz, Biarritz le trompe l'oeil avenue du Beau Rivage
A Ostabat-Asme, la Chapelle Saint-Nicolas d'Harambeltz
A Biarritz, Le phare du cap Saint Martin
A Biarritz, L’église Sainte Eugénie
A Cambo-les-Bains, Arnaga : la propriété d'Edmond Rostand
A Ciboure, L’église Saint Vincent de Ciboure
A Bidart, La chapelle Saint Joseph des Falaises de Bidart
A Ainhoa, Eglise Notre Dame de l’Assomption.
A Bayonne, Église Saint-Esprit
A Saint-Pée-sur-Nivelle, Eglise Saint Pierre
A Espelette, CHATEAU DES BARONS D'EZPELETA
A Mendive, Mendive : chapelle Saint Sauveur d'Iraty
A Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint Jean pied de Port : la Citadelle
A Bayonne, Bayonne les remparts (Petit et Grand Bayonne)
A Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Etienne-de-Baigorry l'église Saint Etienne
A Arancou, ARANCOU la fontaine lavoir du Garay
A Ciboure, Ciboure ; la Tour de Bordagain
A Anglet, La grotte de la Chambre d’Amour
A Biarritz, Le vieux port
A Anglet, La villa Beatrix Enea et son parc
A Anglet, Le moulin à vent d’Anglet ou tour Lannes
A Ciboure, L’église Saint Vincent de Ciboure - Intérieur
A Hendaye, Le château observatoire Abbadia d’Hendaye
A Ciboure, Borne de Lopenia
A Bayonne, Momument aux morts
A Saint-Jean-Pied-de-Port, La Prison des Evêques