Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

Le portail de l'ancienne église Saint-Basle à Dombasle-sur-Meurthe (54)

 

Autres petits patrimoines dans le département 54
(Meurthe et Moselle)

A Dieulouard, Portail XVIII ème de l'église Saint Sébastien.


A Marbache, Calvaire; rédemption !


A Mousson, Ruines du "Temple".


A Vandœuvre-lès-Nancy, La chapelle de la Vierge des Pauvres


A Vandœuvre-lès-Nancy, Eglise Saint Mélaine.


A Nancy, Chapelle des Soeurs de la Visitation.


A Varangéville, Tour du Prieuré.


A Varangéville, Eglise Saint Gorgon


A Varangéville, La mise au tombeau de l'église Saint-Gorgon


A Rosières-aux-Salines, Eglise Saint Pierre.


A Varangéville, La Vierge à l'Enfant


A Haroué, Eglise de la Sainte Trinité.


A Gerbécourt-et-Haplemont, Nativité de la Vierge.


A Jarville-la-Malgrange, Chapelle Notre dame de montaigu


A Hammeville, Chapelle Sainte Libaire.


A Forcelles-Saint-Gorgon, Conversion de Saint Paul. (extérieur)


A Forcelles-Saint-Gorgon, Conversion de Saint Paul. (intérieur)


A Saxon-Sion, Croix Sainte Marguerite.


A Vaudémont, Eglise Saint Gengoult.


A They-sous-Vaudemont, Recto-verso.


A Goviller, Hommage à Joseph.


A Viterne, La chapelle Notre-Dame de la Paix


A Lalœuf, Eglise Saint Rémy à Puxe.


A Thorey-Lyautey, Eglise Saint Laurent.


A Crantenoy, Eglise romano-gothique.


A Xeuilley, L'oratoire Notre-Dame de Grâce


A Vitrey, Croix monumentale au cimetière.



Département : Meurthe et Moselle
Arrondissement : Nancy
Canton : Saint-Nicolas-de-Port
Rubrique : Religieux - Eglise ou chapelle
Code postal : 54110
Date de dépôt : 24/11/2014



Le cimetière communal est place du Cimetière.
GPS : 48°37'36" N / 6°21'16" E

L'implantation de cet ancien portail au milieu du cimetière communal est liée à l'histoire locale du carbonate de sodium.

Petit rappel :
Autrefois le carbonate de sodium, improprement appelé "soude" ou cristaux de soude (à ne pas confondre avec la soude caustique) était obtenu en Bretagne à partir des cendres de varech (algues) et dans le Midi, des cendres de salicorne.
En 1789, Nicolas Leblanc (1742-1806) met au point le "procédé Leblanc" qui permet d'obtenir la "soude" à partir de l'eau de mer. Ce procédé énergivore et polluant sera abandonné vers 1870.
En 1863, le chimiste belge Ernest Solvay (1838-1922) découvre le "procédé Solvay" de fabrication du carbonate de sodium à partir de calcaire, de chlorure de sodium (sel) et de charbon. En 1873 il implante à Dombasle-sur-Meurthe une usine car il dispose à proximité du sel qu'il extrait du sol du gisement de Dombasle-Varangéville par dissolution. Le calcaire venait, jusqu'en 1983, de Maxéville par transporteur aérien appelé TP Max, et depuis démonté. C'est par wagon que le calcaire provient aujourd'hui de Saint-Germain-sur-Meuse. Enfin le charbon provenait des Houillères du bassin de Lorraine
puis, après leurs fermetures, de pays européens.
Le bicarbonate de sodium (non polluant et non toxique) est un autre produit fabriqué à partir du carbonate de calcium (et inversement), lui aussi non toxique pour l'environnement.
On utilise notamment ces produits dans l'industrie du verre, de la chimie, et des lessives pour le carbonate de sodium et dans l'alimentation animale, la pharmacie, la pâtisserie (= levure chimique), les lessives… pour le bicarbonate de sodium
Aujourd'hui, le natron, minéral naturel de carbonate de sodium rencontré notamment aux USA, en Chine et en Australie, a supplanté le carbonate de sodium chimique.

Actuellement, la soudière de Dombasle produit, avec près de 500 personnes, 700 000 t/an de carbonate de sodium et 120 000 t/an de bicarbonate de sodium.
Mais à la fin du 19e siècle, cette industrie florissante nécessitait de la main-d'œuvre qui s'installa dans des quartiers appelés Le Maroc ou Le Transval. L'église Saint-Basle devint trop petite. Au début du 20e siècle, plutôt que de l'agrandir, on préféra en reconstruire une plus grande à la place. L'ancienne église gothique Saint-Basle fut détruite. Mais le portail fut conservé et transféré au cimetière.

Numro du petit patrimoine : 54159_1



















 
Localisation de la commune :

 
 
   
       
Dans le mme canton de Saint-Nicolas-de-Port
A Saint-Nicolas-de-Port, La chapelle St Nicolas dans la Basilique St Nicolas
A Manoncourt-en-Vermois, La maison Sonnini
A Saint-Nicolas-de-Port, Maison Renaissance et de naissance.
A Rosières-aux-Salines, Fontaine Saint Pierre
A Dombasle-sur-Meurthe, Le château d'eau en brique
A Dombasle-sur-Meurthe, Monument de la guerre 1870-71
A Rosières-aux-Salines, Haras national .
A Ville-en-Vermois, L'église Saint-Quirin de Saint-Hilaire
A Lupcourt, Château XVIII ème.
A Saint-Nicolas-de-Port, Enseignement de l'histoire par l'acteur.
A Rosières-aux-Salines, Eglise Saint Pierre.
A Rosières-aux-Salines, La Maison Renaissance
A Dombasle-sur-Meurthe, Nouvelle église Saint Basle .
A Saint-Nicolas-de-Port, Le buste de Paul Hanus
A Manoncourt-en-Vermois, Abreuvoir et lavoir .
A Dombasle-sur-Meurthe, La chapelle Sainte-Rita
A Rosières-aux-Salines, Le Ban-Ban.
A Azelot, Le lavoir aux béliers
A Dombasle-sur-Meurthe, Enseignement de l'Histoire par l'acteur.
A Saint-Nicolas-de-Port, "Obelisco all’emigrazione"
A Saint-Nicolas-de-Port, Tour Jeanne d'Arc
A Dombasle-sur-Meurthe, La chapelle Notre-Dame-de-Grâce
A Dombasle-sur-Meurthe, "Solvay-ville"
A Azelot, L'Arbre d'Amour
A Saint-Nicolas-de-Port, Monument aux morts.