Accueil
  Mot de passe oublié
 
  Petit patrimoine
  Définition
  Déposer
  Visiter/rechercher
  Derniers dépôts
  Enigmes
  Comment chasser
  Créer une énigme
  Dernières énigmes
  Dernières découvertes
  Autre
  Contactez nous
  Les liens
  En savoir plus
  Fonds d'écran

 


Rechercher d'autres petits patrimoines - Page précédente Tweeter

La porte Saint Jean à Château-Thierry (02)

 

Autres petits patrimoines dans le département 02
(Aisne)

A Mézy-Moulins, A Mézy-Moulins, une cathédrale miniature.


A Bellicourt, Le tunnel de Riqueval et son toueur


A Bohain-en-Vermandois, La Chapelle Blanche


A Laon, La chapelle des Templiers


A Saint-Quentin, L'arbre de Jessé de la basilique de St Quentin


A Saint-Quentin, La maison des Corporations


A Bellicourt, Le monument de Riqueval


A Blérancourt, La fontaine de l'Enfant au Poisson


A Château-Thierry, Le jardin des Petits Prés, des siècles de fêtes et de plaisirs.


A Château-Thierry, Le soldat du Monument aux Morts de Château-Thierry


A Château-Thierry, Les sculptures du jardin des Petits Prés


A Saint-Quentin, Le théâtre Jean Vilar


A Saint-Quentin, Le Petit Saint Quentin


A Esquéhéries, L’église Saint Martin ou le Fort Rouge d’Esquéhéries


A Laon, La chaire à prêcher de la cathédrale


A Laon, La rose des Arts Libéraux (Cathédrale Notre-Dame de Laon)


A Chaourse, L'église fortifiée de Chaourse


A Château-Thierry, La Paye


A Saint-Quentin, A St Quentin, l’Art déco à la poste


A Sissy, La chapelle des Endormis.


A Wimy, Balade Wimy-la-Rouge : Église St Martin (extérieur).


A Wimy, Balade Wimy-la-Rouge : Église St Martin (intérieur).


A Saint-Quentin, Pignons Art-Déco, place de l’Hôtel de ville et rue Émile Zola.


A Nouvion-en-Thiérache (Le), A l’Astrée, la vie intime des arbres du lac de Condé.


A Saint-Quentin, Au panier fleuri, une façade Art-déco


A Saint-Michel, L'Abbaye de Saint-Michel en Thiérache


A Saint-Quentin, Art nouveau et Art déco rue Raspail et Adrien Nordet


A Saint-Quentin, La Caisse d'Epargne de Saint Quentin


A Château-Thierry, La fontaine Gerbrois


A Saint-Quentin, Le Monument aux Morts de St Quentin



Département : Aisne
Arrondissement : Château-Thierry
Canton : Château-Thierry
GPS : 49.0477 N / 3.4055 E
Rubrique : Bâtiment - Chateau et fortification
Code postal : 02400
Date de dépôt : 11/11/2011



A Château-Thierry la porte St Jean, « à sas découvert », défendait l’entrée de l’enceinte du vieux château. Elle constituait une petite forteresse autonome et remarquable par son architecture défensive.

Une porte primitive avait été construite au courant du 12ème siècle, à l’époque de la création de la basse-cour dans sa dimension actuelle. Sa refonte, en porte dite « à sas découvert », est datée entre 1285 et 1316 du fait de ses caractéristiques communes avec les portes d’Aigues-Mortes, de Carcassonne et de Provins. Ses éléments de défense passive et active apparaissent issus des recherches des ingénieurs royaux à la fin du 13ème siècle. Cela confirme une construction postérieure au mariage du roi de France Philippe IV le Bel avec Jeanne de Navarre, comtesse de Champagne, en 1284.

Le sas d’entrée « à découvert » est rarissime. Celui-ci combine une première herse, puis un sas « assommoir » puis une deuxième herse et une porte à deux vantaux renforcés.

De chaque côté de l’espace ouvert de l’entrée, on retrouve deux corps défensifs rectangulaires. Ils se terminent à l’extérieur par des éperons à angles droits permettant de limiter les angles morts. Le parement extérieur en appareil à assise en bossage rustique était censé mieux résister aux bombardements, mais en l’occurrence les ingénieurs se trompaient.

Chaque corps est constitué de deux niveaux. Les salles sont dotées d’archères et la circulation y est facilitée par des escaliers intérieurs et au revers. Le deuxième niveau comporte en outre six baies ouvertes sur le sas découvert et des latrines. Dans une des salles subsiste une cheminée.

Une galerie ceinturait le sas découvert au niveau supérieur et permettait de lancer des projectiles sur l'ennemi pris entre les deux herses.

Cet ensemble fut renforcé vers 1350 par un ouvrage avancé comportant un double pont levis et deux échauguettes sur contreforts. Il fut détruit en 1835.

Numro du petit patrimoine : 02168_11


La porte Saint Jean à l'entrée du vieux château



La porte St Jean vue du fossé



Tour à éperon triangulaire



Le sas



Le sas découvert et baie côté basse-cour



La porte St Jean vue de la basse-cour










 
Localisation prcise :

 
 
   
       
Dans le mme arrondissement de Château-Thierry
A Château-Thierry, Le monument américain
A Château-Thierry, Le pont de l'Aspirant de Rougé
A Coincy, Notre-Dame de l'Assomption
A Château-Thierry, La Paye
A Marigny-en-Orxois, En Omois, des halles du 17ème siècle.
A Château-Thierry, Le vieux château et le chemin de ronde
A Château-Thierry, Rond-Point de la Grenouille qui se voulait plus grosse que le boeuf et du lièvre et de la tortue
A Château-Thierry, La borne Vauthier de Château-Thierry
A Neuilly-Saint-Front, La fontaine de la Chapelle
A Mézy-Moulins, A Mézy-Moulins, une cathédrale miniature.
A Château-Thierry, La fontaine Gerbrois
A Château-Thierry, Le Linceul
A Château-Thierry, Le jardin des Petits Prés, des siècles de fêtes et de plaisirs.
A Château-Thierry, Le Mémorial de la 3e Division américaine
A Coincy, La Hottée du Diable
A Saint-Eugène, A Saint-Eugène, l’église Sainte-Eugénie et le jugement dernier
A Épaux-Bézu, L’église d’Epaux-Bézu sur la boucle de la Sotière
A Chézy-sur-Marne, Le pressoir des Guernouillats
A Château-Thierry, Les sculptures du jardin des Petits Prés
A Château-Thierry, Le Monument des Déportés
A Coincy, Le Lancaster Bomber Mémorial de Coincy
A Château-Thierry, Le soldat du Monument aux Morts de Château-Thierry
A Château-Thierry, Représentation visuelle des fables de La Fontaine
A Château-Thierry, Le rond-point de la cigale et la fourmi
A Château-Thierry, Les Rond-Point du chêne et le roseau et du pot de fer et le pot de terre